Matin pluvieux : de Ballachulish au Loch Leven

    16 mars 2018       |       3 commentaires

Laissez-moi vous emmener en balade à Ballachulish, au cœur des Highlands, côté ouest. Brume, lochs, ruines et forêt... Deux circuits faciles d'accès au milieu d'un spectaculaire paysage montagneux, les plus hauts sommets du Royaume-Uni.

The Brecklet Trail, Ballachulish
Attention, mauvaises langues... Je vous vois venir ! Non, il ne pleut pas tout le temps en Écosse. D'ailleurs, je peux même vous assurer que ce titre est (un peu) faux.

Bon, laissez-moi vous expliquer.
Vous vous souvenez très certainement de la tempête d'octobre 2017. Ophelia. Ouragan de catégorie 3, le plus puissant jamais observé près des côtes de l'Europe. Et bien je suis arrivée à Glencoe un jour avant lui. Alors forcément, il a plu pendant toute une nuit, jusqu'au petit matin. Mais c'est tout. Ce sont les vents violents qui m'ont empêché de faire quelques randos. Joe, mon adorable hôte B&B, m'a vivement déconseillé d'escalader le Pap of Glencoe, surtout seule.

Alors rester sans rien faire ? Hors de question !

Je suis donc partie me balader avec Lindsay, une jeune américaine vivant à Londres depuis peu, qui avait décidé de se faire un petit weekend dans les Highlands. Elle loge aussi chez Joe. On a pu faire plus ample connaissance la veille, quand notre hôte nous a amené, en voiture, à Clachaig Inn (adorable, je vous l'avais dit !). C'est là, autour d'une pinte, qu'on a décidé quels circuits faire, avant son départ.
Nous en parlons à Joe au petit-déjeuner, avant de partir. Elle nous prête un petit livre rempli de chouettes randonnées. Les auteurs ne sont autres qu'Helen et Paul Webster, fondateurs du site Walkhighlands. À mon tour, je vous les conseille vivement (les bouquins). Il en existe une dizaine, sur différentes régions écossaises. À garder précieusement sur vous lors de vos sorties.

Nous partons donc. De Glencoe village jusqu'à Ballachulish, à pieds.
Et c'est par le Brecklet Trail, un sentier très bien balisé situé derrière les carrières et au cœur de la forêt, que nous commençons cette matinée de marche. Une vue incroyable s'offre à nous. C'est une boucle plutôt simple, même si ça grimpe un peu.

Au loin le Ballachulish Bridge (celui que l'on emprunte pour aller à Fort William) qui enjambe le Loch Leven et le Loch Linnhe. La lumière, douce et dorée, rappelle celle d'un coucher de soleil. Mais il est 10h00 du matin. On ne le saura que plus tard, mais c'est Ophelia fait encore des siennes.

Rien ne perturbe la nature pourtant. La vie suit son cours, le bruit des cascades nous apaise, et nous continuons la balade.

Ballachulish to Loch Leven
On redescend ensuite le long des anciennes carrières d'ardoise jusqu'au Loch Leven, face aux îles en plein milieu du loch.
La plus grande, Eilean Munde, est le site d'une ancienne chapelle construite au 7ème siècle par St Fintan Mundus, originaire de l'île d'Iona. Elle est aussi le cimetière des Stewarts de Ballachulish, des MacDonalds de Glencoe et des Camerons de Calart. À côté, Eilean a' Chomhriadh (l'île de la discussion), plus petite, servait aux clans pour régler leurs petits conflits. Un terrain neutre en quelque sorte.

Ce circuit est encore plus facile que le premier, mais le vent se renforce. Attention, s'il a plu, comme cette nuit... Il risque d'y avoir beaucoup de boue.

Il est déjà l'heure de manger... Direction le Crafts & Things pour le déjeuner. Un charmant coffee shop qui possède une petite boutique d'artisanat, remplie de jolis trésors. Et quoi de mieux qu'une bonne soupe à la patate douce, et des sandwiches au cheddar après une matinée de marche ? Miam !

Lindsay me quitte. Elle doit déjà repartir à Londres. On se dit au revoir, le cœur un peu serré, mais la tête pleine de beaux souvenirs. Je repars de mon côté, et je vous emmène très bientôt pour une nouvelle rando au milieu du glen le plus célèbre d'Écosse.
Quelques liens utiles :
     ◦   Discover Glencoe : le site de l'office de tourisme de Glencoe.
     ◦   Glencoe Scotland : le guide en ligne, made by Clachaig Inn, pour découvrir les environs.
     ◦   Walkinghighlands - Glencoe and Kinlochleven : toutes les balades et randos à faire dans le coin.
     ◦   Hidden Highlands : et toujours, cet ebook très sympa pour explorer les Highlands.

3 commentaires:

  1. Pas de chance pour la tempête, mais tu as très bien rattrapé le coup, les photos sont vraiment très charmantes! On reconnait bien le charme écossais (que je ne connais qu'en photo malheureusement... pour le moment :p), ça semble très apaisant.

    RépondreSupprimer
  2. Ma belle Clémentine, pardon de n'être pas venue ici depuis si longtemps, mais entre le Groenland et les tempêtes, j'ai été une mauvaise blogueuse huître ! Je reviens ici avec bonheur retrouver ton talent et ta sensibilité, et je me plonge dans ton Ecosse chérie feutrée de mousse, ourlée de brume et drapée de mystère... que j'aime tes photos de sous bois secrets, de glens splendides, de contrastes faramineux ! vive l'Ecosse... et vive toi ! je t'embrasse affectueusement.

    RépondreSupprimer
  3. Tes photos de sous-bois sont à tomber !!! J'ai toujours adoré l'ambiance discrète, calme et mystérieuse des forêts et là, tes photos de ruines, de ruisseaux, de cascades et de mousse, ça me tente trop :) Je garde ton article sous le coude pour quand j'irai là-bas :)
    En tout cas, pas de bol pour la tempête, ça me rappelle quand je suis allé au Liban en pleine tempête de sable où on ne voyait plus rien. Bon, tu commences sérieusement à me donner envie d'aller en Ecosse le plus vite possible :)

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite ! N'hésitez pas à me laisser un petit message, j'y répondrai avec grand plaisir. xx